Actualités

POUR L’ENFANT ET L’ADOLESCENT

Se rassurer, se construire et s’affirmer Si la pédagogie est la science ou méthode dont l’objet est l’instruction et l’éducation des enfants, la sophro-pédagogie est l’intégration des méthodes sophrologiques aux méthodes et pratiques pédagogiques.

La Sophrologie Caycédienne® adaptée au monde de l’enfant et de l’adolescent va permettre une préparation du corps et de l’esprit à toutes les activités qu’ils vont être amenés à vivre.

Par les techniques de sophrologie, l’enfant va intégrer son schéma corporel dans ses diverses dimensions : mentales, affectives et physiques. La découverte de ses formes, son volume, ses dimensions, son poids, sa température procure de la sécurité et rend les expériences nouvelles possibles.

L’enfant accède très naturellement au monde de la vivance car il est sans à-priori et il va pouvoir vivre, sentir les émotions au travers de son corps tout en se projetant dans ses expériences.

il va les réussir en gérant ses angoisses, en dépassant ce qui était resté un échec.

L’enfant doit apprendre à gérer, à conquérir son espace et la présence de son corps dans cet espace car il a peur de l’agression du monde extérieur.

L’enfant est souvent déchiré, perplexe, il recherche sa place, son identité, ses repères. Rencontrer l’enfant en sophrologie c’est lui permettre d’exprimer ses angoisses, ses craintes, ses doutes et de lui donner cette capacité de les apaiser.

C’est aussi vivre son monde propre et l’aider à franchir harmonieusement les étapes vers le monde adulte en le respectant, en découvrant ses qualités, ses propres valeurs en écoutant cet enfant qui demeure en nous.

L’ENFANT SCOLARISÉ

Au travers d’exercices ludiques, la Sophrologie Caycédienne® va apprendre à l’enfant scolarisé à mettre entre parenthèses les choses qui le perturbent, divorce, angoisse nocturne... et qui font dire aux parents, aux professeurs qu’il manque de confiance, qu’il est agité, perturbateur dans la classe ou bien qu’il se replie sur lui-même ; qu’il s’isole des autres enfants, qu’il est fatigué ou fatiguant, épuisé ou épuisant.

Avec la Sophrologie Caycédienne®, l’enfant va découvrir dans la relaxation orientée, le niveau sophro-liminal et cette possibilité de développer son attention en se posant activement sans que des pensées parasites ne viennent le perturber.

Guidé par le sophrologue, qui le rassure, le met en confiance, l’enfant va apprendre à écouter son corps et à révéler la présence des tensions accumulées et faire l’apprentissage de leur libération.

Il apprend à découvrir la présence de son énergie et la manière de l’harmoniser, de l’adapter à son quotidien, son environnement, ses besoins.

L’enfant développe sa vigilance, son potentiel de concentration et de mémorisation. Renforce ses capacités pour mieux appréhender les situations anxiogènes comme l’oral ou les contrôles et gérer ces moments d’émotions qui le gagnent.

Ce sera aussi de permettre à l’enfant de retrouver son autonomie, de le responsabiliser en tant qu’individu car on n’offre pas la possibilité à l’enfant d’être dans le respect et la responsabilité de lui.

Ce sera aussi réveiller chez l’enfant qui ne croit plus en rien, la capacité d’espoir, la capacité de réalisation de ses projets en faisant appel à son imaginaire et à l’action de la pensée positive.

Le rôle du sophrologue est de permettre à l’enfant d’être mieux dans son corps, dans sa tête, mieux être dans son coeur.

L’ADOLESCENCE

Pour l’adolescent ou l’adolescente les besoins sont différents car le monde de l’adolescence est une étape de transition difficile pour eux à vivre, à appréhender car c’est une période de recherche de leur Moi personnel, de leur propre identité.

Elle est accompagnée de transformations corporelles dont le rythme ne s’accorde pas à celui du développement psychique d’où les tensions internes ressenties.

Pour les parents confrontés à cette réalité, souvent c’est une période d’incompréhension, de conflits, d’opposition qui détériorent le climat familial.

Les parents ne reconnaissent plus cet enfant qui était si généreux et dévoué. Conscients qu’ils oeuvrent pour le bien de leur enfant, ils se heurtent au mur du refus de cette aide parentale qui représente pour l’adolescent un signe de faiblesse.

Il est tout à la fois redevable envers ses parents et tout désireux de s’en détacher. Il vit difficilement cette dualité source de colère et de culpabilité.

Contrairement à d’autres méthodes thérapeutiques, la Sophrologie Caycédienne® permet à l’adolescent et l’adolescente de s’exprimer sans dévoiler ses sentiments.

A l’écoute de ses besoins, de ses attentes, dans le respect de la liberté de ses choix, la sophrologie lui permet d’aborder un versant de ses soucis et bien souvent de réduire leurs impacts sur un autre aspect de sa vie.

C’est une méthode extraordinaire car elle permet à l’adolescent d’intégrer son schéma corporel dans ses nouvelles dimensions. La sophrologie est une aide pour entrer en contact avec le corps inconnu, localiser les tensions qui dérangent, les évacuer, canaliser l’énergie.

La conquête du corps est la conquête de la conscience. Souvent la restauration de ce dialogue intérieur se prolongera à l’extérieur de lui-même en rendant plus facilement vis-à-vis de ses proches, de ses parents, l’expression de ses difficultés, de ses craintes, ses angoisses, l’ouverture au monde.

L’ENTRÉE AU COLLÈGE

Dès l’entrée en 6e, le pré-adolescent vit une transition entre le monde de l’enfance dans lequel il se sentait protégé et la prise de responsabilité et d’autonomie qu’on exige de lui.

C’est une période de grands bouleversements tant sur le plan physique, mental et affectif dont le pré-adolescent ne se sent peut être pas capable seul d’assumer cette charge. Il peut ressentir le besoin d’être rassuré le temps de prendre ses repères.

La Sophrologie Caycédienne®, tout au long de la période du collège, pourra l’accompagner à surmonter ces épreuves et lui éviter que s’installe en lui, la démotivation, le manque de confiance, l’agressivité, les comportements dangereux : drogue, alcool, tabac, fugues.

La sophrologie donne au pré-adolescent un autre moyen d’exister, de s’affirmer dans son corps en lui apprenant à gérer ses ressentis, ses angoisses, en mobilisant et renforçant ses capacités, à découvrir ses propres valeurs dont il pressent le besoin : se libérer, surmonter ses peurs, être créatif...

L’ENTRÉE AU LYCÉE

L’entrée au lycée est une autre étape du développement et une nouvelle rupture.

L’adolescent s’émancipe dans tous les domaines, il devient autonome dans ses déplacements et affirme ses choix pour son avenir d’adulte. Il vit ses propres expériences et le rôle des parents est de lui apporter les éléments indispensables à la constitution de ses valeurs.

Durant cette période, l’adolescent est anxieux, déprimé, inhibé. Il est insociable, sur la défensive. Il hurle sa demande d’exister, d’être écouté y compris par des comportements de boulimie, d’anorexie ou compulsion alimentaire. Il est extrême dans ses déclarations, reniant, rejetant, s’opposant pour marquer sa demande d’originalité.

Le groupe prend beaucoup d’importance, l’adolescent y trouve sécurité, valorisation.

A l’ami confident il exprime ses joies, ses peines. Il fait l’expérience de sa sexualité, se rassure sur son orientation sexuelle : “suis-je homo ou hétéro”, sur sa capacité de séduction par de nombreux flirts avant de se stabiliser en établissant des projets d’avenir et de faire coïncider l’amour romantique et l’amour sexuel.

LA PÉRIODE DU BAC

L’aboutissement de cette période c’est le bac et la présence de peurs : peur de décevoir ses parents, peur de ne pas y arriver, peur des oraux, peur d’avoir peur.

La pratique de la Sophrologie Caycédienne® va lui apprendre à se projeter sans peur dans l’avenir, à vivre ses projets positivement, à maîtriser les manifestations émotionnelles à renforcer ses capacités de mémorisation.

Je suis souvent “bleuffé” par les changements qui s’opèrent rapidement en quelques séances et le bonheur des adolescents et des parents sont de puissants témoignages du bienfait apporté par la Sophrologie Caycédienne® dans l’accompagnement et la résolution des nombreux problèmes d’existence.

C’est dans cette période cruciale de la construction de la personnalité que peuvent éclore les pathologies adultes : névroses, dépression, schizophrénie, toxicomanie, alcoolisme.

Il est heureux que l’accompagnement sophrologique aide l’adolescent à résoudre ses conflits internes en lui proposant de trouver en lui-même ses propres réponses au lieu de s’engluer dans la recherche de son identité.

Contact

c